Le métier de charpentier aux Antilles et les nouvelles normes de toiture anticycloniques

Le charpentier exerce dans l’industrie du bâtiment ; dans la construction d’édifices comme les habitations, écoles, magasins, usines. Il conçoit, fabrique et pose des charpentes en bois qui serviront à la couverture des constructions. Les Antilles étant situées dans une zone particulièrement exposée aux risques cycloniques, tous les logements devraient être construits selon des normes anticycloniques. Le métier de charpentier en Guadeloupe et Martinique repose donc sur l’édification des bâtiments qui résistent au passage de cyclones. Liaisons murs, charpentes, toitures, faisons le point sur les normes et précautions à respecter dans la construction des habitations aux Antilles.

 

Le principe et les normes des constructions paracyclonique

Le principe d’une construction contre les cyclones repose sur la l’édification de bâtiments pouvant résister au passage du cyclone c’est-à-dire résister à tous les aléas provoqués par un cyclone : les effets directs du vent, aux débris aériens, et à la pluie.

Les zones exposées au passage régulier de cyclones sont sujettes à des dommages extrêmes entrainant généralement la destruction des maisons, bâtiments et infrastructures publics par des pluies diluviennes, inondations, glissements de terrain, débris transportés par le vent ou les rivières, ondes de tempêtes.

Les constructions anticycloniques ne peuvent évidemment pas résister à tous les cyclones.

L’ouragan Irma de catégorie 5 a dévasté des habitations répondant aux normes évoqués dans cet article.

Les dispositions constructives sont définies de manière à éviter ou minimiser les préjudices humains afin d’assurer la survie des populations affectées et, dans une moindre mesure, préserver les biens et les équipements vitaux. Les ingénieurs et techniciens charpentiers doivent construire des bâtiments ayant un niveau de résistance satisfaisant afin de leur fournir une solidité suffisante à des vents d’une forte violence. Dans la même perspective, toutes les ouvertures doivent être renforcées : les ouvertures, fenêtres et portes, doivent être impérativement protégées par un système de volet paracyclonique.

Les techniques de construction des maisons et bâtiments anticycloniques appliquées n’engendrent forcement pas des coûts plus élevés que des maisons ordinaires. Il faut adapter des techniques de construction courantes avec des matériaux spécifiques. Le coût reste tout de même raisonnable par rapport aux dangers auxquels les habitants de nos îles sont confrontés. Selon les normes en vigueur aux Antilles, une bonne construction para cyclonique doit ainsi pouvoir résister à des vents de 250 km/h.

Construction d'une charpente anticyclonique en Guadeloupe
Construction d’une charpente anticyclonique en Guadeloupe
  • Maison anticyclonique : tout se joue sur la couverture

Une maison construite dans le respect des règles paracycloniques à la capacité de résister à des vents extrêmes, à de fortes pluies et aux débris aériens qui viendraient la heurter tout en garantissant la vie de ses occupants. La couverture d’une maison est importante pour la tenue de la construction et la protection de ses occupants. Il est donc primordial de faire appel à des charpentiers professionnels afin de bénéficier des bonnes techniques de poses et des matériaux appropriés capables de résister à l’usure et à l’oxydation. En effet, aux Antilles la pose de tuiles ou de tôles ondulées est soumise à des normes construction toiture para cyclonique bien définie en vue de garantir une meilleure protection contre l’effet pris au vent.

Il faut bien prendre en compte que lors d’un cyclone, l’eau ne tombe pas verticalement. Elle est plutôt propulsée à l’horizontale voire de façon ascendante par les vents destructeurs. Elle pourra ainsi s’infiltrer facilement au niveau des toitures à travers des petits interstices ou la façade. Pour lutter efficacement contre l’effet de la prise au vent,

Renforcement débord de toit en Martinique
Renforcement débord de toit en Martinique

les débords de toiture doivent être réduits à 30 cm au maximum pour éviter le soulèvement du toit avec une inclinaison de la pente de la toiture à 30 °. « Au-delà d’une trentaine de centimètres, des techniques particulières sont nécessaires pour renforcer le débord et limiter le risque de soulèvement du toit », recommande Domiciles, spécialiste en immobilier aux Antilles.

 

 

 Les maisons qui abritent des chauffe-eau solaires et les panneaux photovoltaïques aux Antilles doivent faire l’objet d’une pose très rigoureuse afin de ne pas créer des infiltrations d’eau. Un tirefond de type Ejot est parfaitement adapté a cet effet.

 

Tirefond Ejot anti-arrachement et anti-fuites
Tirefond Ejot anti-arrachement et anti-fuites

L’élimination des déchets au niveau des gouttières facilite notamment l’écoulement des eaux pluviales. C’est une opération très importante à réaliser en prévention d’un cyclone

  • La pose de toiture et normes para cyclonique

La pose de la toiture anticyclonique aux Antilles est capitale pour réduire les effets du vent, car mal posée, ou mal fixée, la maison s’effondra. Il faut d’ailleurs noter qu’une étanchéité est prescrite avant la pose des accessoires et des fixations. La première règle de la mise en œuvre des couvertures métalliques stipule que la couverture en tôle des habitations doit être fixée à l’aide de tire-fond à visser. Le clou et le tire-fond à bourrer (c’est-à-dire à enfoncer à l’aide d’un marteau) sont déconseillés pour fixer la tôle, car la résistance de la fixation n’est pas fiable, la maison sera plus exposée aux problèmes d’infiltration parce qu’une fixation pourrait lâcher.

 Plusieurs rappels pour la fixations des tôles sur une charpente en bois :

  1. L’ancrage des tôles doit être réalisé toutes les trois ondes.
  2. Aux extrémités du toit, les tôles doivent être fixées sur les planches ou sur le béton des murs porteurs par des vis tous les 50 cm.
  3. Cinq fixations par largeur de tôle sur chaque panne suffisent, rappelons que l’épaisseur minimale acceptée d’une tôle aux Antilles est de 63 centièmes (63/100).
  4. Il est conseillé de faire procéder à la vérification des joints et des fixations de votre couverture lorsqu’une menace cyclonique est annoncée, mais également les dangers liés à une météo plus classique (mer dangereuse, forte pluie, orage).
  5. Pour une meilleure protection, un toit à quatre pans est le plus recommandé, il est moins susceptible d’être soulevé par le vent.
  6. Pour ce qui est des couvertures, il faudra resserrer les espaces entre les pannes ainsi que les chevrons et de même s’assurer de la solidité des fixations des éléments de couvertures.
  7. Une révision de toiture para-cyclonique tous les cinq ans serait nécessaire, car lorsqu’une fixation lâche, elle fragilise la toiture.
  • Mode d’emploi de la tôle ondulée, tuiles

La tôle ondulée est conseillée pour les couvertures para cycloniques et doit également être fixée par des vis. Les extrémités ne doivent pas dépasser des murs porteurs afin de réduire la prise au vent des toitures. Des ancrages supplémentaires avec des tirants peuvent être ajoutés. « Avec une solidité des assemblages et l’ajout d’équerres anti soulèvement, les détails de la mise en œuvre du para-cyclonique doivent être soignés pour bien fixer les fondations aux murs et les murs aux toitures », résume Guillaume Bainier ingénieur structure indépendant du bureau d’études Bainier Etudes . Pour les toits en tuiles, il est nécessaire de n’utiliser que des tuiles à emboîtement (romanes, mécaniques). Les tuiles des extrémités et de faîtage doivent être scellées au mortier afin d’éviter d’importants dégâts.

  • Terrasses et fermetures anticycloniques

Les deux grands dangers majeurs d’un vent violent sont : le soulèvement de la charpente et la fracture des fenêtres/baies. Une conception adaptée est indispensable pour la réalisation d’une terrasse couverte. Elle doit être construite de façon à ce que si cette dernière est emportée, cela ne mette pas en péril la toiture principale. C’est pour cette raison que l’inclinaison de la pente de la toiture constitue un paramètre important, elle établit un compromis entre forces de soulèvement et surpression du versant au vent. Les plans de maison anticycloniques sont facilement réalisables par un architecte ou un charpentier apte à lire et à exécuter des plans et des croquis.

Les ouvertures d’une maison sont particulièrement des gros points faibles qu’il convient de protéger pour éviter des dégâts matériels considérables au-delà du risque extrême qu’elle représente pour les occupants. Les ouvertures : portes, fenêtres, sont assez vulnérables face aux projectiles emportés par les vents plus ou moins forts. Si une porte s’arrache ou une fenêtre se brise laissant ainsi entrer le vent , l’effondrement de la maison est inévitable entraînant  des vies humaines dans sa chute.

Il est important de se défendre face aux différentes catastrophes naturelles ;  les planches de contreplaqués fixées à la hâte sur les fenêtres s’avèrent parfois inefficaces. Toutes les ouvertures doivent être protégées par un système de volet para cyclonique afin de supporter la poussée des vents. Les baies de trop grandes dimensions sont à proscrire sur nos îles, sinon opter pour des vitrages épais minimum 6mm est indispensable.

 

Les nouvelles constructions anticyclones

Les normes anticycloniques ont évolué au fur à mesure de la violence des phénomènes, de nouvelles règles ont vu le jour afin de revoir encore la protection à la hausse : la résistance des toitures et des murs face à la poussée des vents.

Le bunker est une architecture conçue pour résister aux effets directs du vent, aux débris aériens, et à la pluie. Cette maison para cyclonique en forme de dôme tout en béton est prévue pour affronter les vents les plus violents. La villa-dôme de Pensacola Beach est la plus connue, elle avait bien contribué à prouver l’efficacité de cette construction.

La villa-dôme de Pensacola Beach
La villa-dôme de Pensacola Beach

 

Construction_maison_bambou
Construction_maison_bambou

La construction anticyclonique et antisismique faite en bambou, un acier vert qui se plie,

mais ne rompt pas (ce qui lui vaut le surnom d’acier vert) est également très efficace contre les effets du cyclone ; elle est d’ailleurs très utilisée notamment en Thaïlande avec des maisons sur pilotis.

 

 

Quelques soit le type de construction choisi, il nous faut garder à l’esprit qu’une vie humaine n’a pas de prix.

Obtenez vos Devis Gratuits

 

Cet article pourrait vous intéresser : 27 précautions à prendre avant un départ en vacances (Asiré pa pétèt).

Partager :
  • 42
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    42
    Partages
  •  
    42
    Partages
  • 42
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *