27 précautions à prendre avant un départ en vacances (Asiré pa pétèt).

Partir en vacances est toujours un moment de grand enthousiasme, les enfants ne tiennent plus en place et les parents se demandent déjà quels sont les horaires d’ouverture des parcs d’attractions.

Pourtant, le départ en vacances génère également un stress : celui de laisser sa maison.

En Guadeloupe et Martinique, cette angoisse est doublée, peut-être même triplée, car, souvent les vacances sont aussi le moment de l’apparition des cyclones et autres vols.

L’objectif de cet article sera donc de vous donner quelques conseils pour ne pas retrouver votre domicile dévasté par cette catastrophe naturelle et ainsi vous gâcher la fin de la période estivale. Bien entendu, n’oublions pas que les cambriolages sont également présents au cœur des Antilles, et qu’il est nécessaire de se protéger de ces intrusions.

Ajoutez votre pub ici

départ en vacances quelques précautions

Les risques naturels aux Antilles

Lorsque l’on parle de risques naturels aux Antilles, on évoque généralement le célèbre cyclone. Cependant, il est important d’être conscient que les Antilles comprennent beaucoup d’autres risques naturels, tous aussi dévastateurs. En effet, des volcans sont présents aux Antilles engendrant ainsi des risques d’éruptions. Deuxièmement, les Antilles sont également soumises aux risques de Tsunami, ainsi qu’aux inondations. Ainsi, les risques naturels sont très divers, et vous devez impérativement les connaître, mais également faire tout votre maximum pour vous en protéger.

Qu’est-ce qu’un cyclone ?

Tout d’abord, commençons par un peu de météorologie. Je sais, c’est un peu ennuyeux mais, pour savoir combattre son ennemi, il faut bien le connaître. Alors, en guise de préambule, il faut se demander ce qu’est un cyclone.  En terme simple, le cyclone tropical (celui qui touche nos chers DROMS) est un phénomène naturel qui se forme sous plusieurs conditions :

une température de la mer supérieure à 26°C, même en profondeur, des vents différents mais de force et de direction homogènes et une zone suffisamment éloignée de l’équateur et de sa force Coriolis pour que le cyclone puisse se former. Il faut savoir que le cyclone engendre des vents soutenus compris entre 64km/h et 117km/h au delà, le cyclone devient alors un véritable ouragan. Peu importe que ce soit un cyclone ou un ouragan, les conséquences sur votre maison peuvent être totalement destructrices.

Après ce petit interlude scientifique, on comprend beaucoup mieux pourquoi il est si important de se prémunir contre ces catastrophes qui surviennent de manière régulière aux Antilles. Même si en tant qu’habitant nous y sommes habitués, cela est toujours aussi dévastateur et terrifiant.

La prévention s’organise à deux niveaux.

La prévention des risques naturels

Dans un premier temps, au niveau étatique, car la loi de 1987 a instauré le droit aux citoyens à une information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis ainsi que sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. De ce fait, en période à risque et dans les régions susceptibles d’être confrontées à ce phénomène, les maires de chaque ville prennent des mesures d’informations et disposent de tout un panel informatif pour alerter et aider leurs citoyens à se protéger.

Par ailleurs, les antillais peuvent également et tout simplement, lorsque la période cyclonique commence, s’informer très régulièrement sur les sites internet et les chaînes météo de l’évolution de la situation en fonction des différentes alertes mises en place, notamment grâce à Météo France.

Je me préserve moi-même

Dans un second temps, au niveau individuel, il est essentiel, voire vital, de connaître les gestes à adopter. Cependant, la période des tempêtes tropicales peut aussi être un bon moment pour choisir ses vacances. Dans ce cas, il faut quand même observer quelques principes sécuritaires.

vacances à Toronto"

Avant votre départ et avant le début de la saison cyclonique qui débute généralement au mois de juin, vous devez :

Pour permettre au mieux la circulation des eaux de pluie qui se montrent dévastatrices lors des tempêtes.

Cela va notamment vous permettre d’éviter que ces derniers ne se brisent sur votre maison, ou puissent prendre feu en cas de foudre.

  • Ranger dans un abri solide, les planches, tôles et autres matériaux 

Ces éléments peuvent s’envoler lors des vents violents et devenir des projectiles dangereux. En effet, il est important de faire tout votre possible pour pouvoir participer à la sécurité des autres habitants ne partant pas en vacances, et notamment vos voisins.

  • Consolider les portes et fenêtres de votre maison

Clouez par exemple des panneaux de bois et de façon plus générale calfeutrez toutes les issues. Certes cela peut ne pas paraître très élégant, mais cela vous évitera de devoir repayer des fenêtres à votre retour. En revenant de vacances, on ne dispose pas tous du budget nécessaire pour effectuer immédiatement des réparations dans son habitation.

  • Vérifier et haubanez votre toiture

Si nécessaire à l’aide de cordes ou de câbles afin de minimiser la prise au vent. Vous pouvez même lestez le tout avec de gros blocs de pierre. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un cyclone ou un ouragan est capable de déplacer votre voiture uniquement grâce à la force des ventes qui l’accompagnent.

  • Déposer au sol les objets les plus lourds pour augmenter l’adhérence

Si vous avez une habitation non-fixée au sol de type case ou caravane,Cela évitera également que vous ne la retrouviez pas à sa place à votre retour.

  • Vous assurer que votre entourage connaissent les consignes de sécurité

Il est même nécessaire d’être à jour de ses vaccinations principalement contre la polio et le tétanos. En effet, en cas de catastrophe naturelle aux Antilles, il est très fréquent d’attraper ce type de maladie.

  • Rentrer vos animaux à l’intérieur

Dans votre cas, je vous conseille de les confier à une personne de confiance qui saura les protéger au cours de votre absence. Il est inutile de laisser vos animaux seuls, ils pourraient alors être mis en danger en cas de catastrophe naturelle.

  • Mettre à l’abri les outils dont vous aurez besoin après le passage du cyclone (hache, clous, scie, marteau, etc.)

Également le nécessaire complet de secours (pansement, alcool à 70° ou 90°, compresses stériles,etc.), ainsi que l’eau de javel qui vous sera utile pour rendre potable l’eau impropre à la consommation après le passage du cyclone.

  • Constituer un stock de vivres non-périssables (riz, pâtes, conserve, sucre, etc.)

Un réchaud, briquet et/ou allumettes, eau potable (10 litres par personne) peut également s’avérer utile, posséder aussi un poste radio à piles, ainsi que des moyens d’éclairage de secours (lampes électriques et bougies). Dans votre cas, si vous êtes en vacances cela ne vous sera pas particulièrement utile. Néanmoins, ce genre de situation décuple notre altruisme et je ne saurais trop vous conseiller de respecter aussi cette consigne et de, par exemple, en faire don à vos voisins ou votre famille qui ne partent pas en vacances.

  • Mettre à l’abri et/ou emportez vos papiers importants

  • Débrancher vos appareils ménagers 

Il est donc recommandé de vider votre congélateur et réfrigérateur pour ne pas consommer les aliments qui s’y trouvaient lors de votre absence et surtout pendant le temps, qui peut être de plusieurs jours, de l’alerte. Démontez vos antennes radios et télé et surtout coupez le courant électrique.

  • Ne pas oublier pas de prévenir votre entourage de votre départ

Pour éviter les prises de risques et la panique de vous chercher pendant et après le cyclone.

Le tremblement de terre

Il est à noter que ces consignes sont également à observer en cas de toute autre incident météorologique majeur, comme le tremblement de terre par exemple. Dans ce cas, vous devrez ajouter à la liste précédente les deux consignes suivantes :

  • Fixez au mur et/ou à leur support tous les meubles pouvant provoquer des blessures ou risquant de chuter

Même si vous n’êtes pas présent à votre domicile, cela évitera de minimiser la casse de vos meubles, et d’éviter ainsi les frais.

  • Ne placez pas d’objets lourds en hauteur, sur des meubles ou des armoires

Cela évitera aussi qu’ils soient brisés par les secousses du tremblement de terre.

tremblement de terre en Guadeloupe et Martinique

À votre retour de vacances :

  • Ne circulez pas

Surtout à bord d’un véhicule si l’alerte n’est pas complètement levée ou si elle vient à peine de l’être. En effet, les voies de circulation restent dangereuses mais elles sont prioritairement réservées au secours. Prenez donc un taxi si nécessaire, car ce dernier aura connaissance de l’état des routes à votre retour.

  • Prévenez les secours si vous constatez des blessés

  • Ne consommer ni la nourriture restée sur place, ni l’eau et notamment l’eau des citernes

  • Servez-vous des bouteilles d’eau minérale stockées auparavant ou stérilisez l’eau courante

Pour l’eau courante vous pouvez la rendre potable soit en la faisant bouillir, soit en y ajoutant 3 gouttes de javel reconstituée par litre d’eau que vous aurez préalablement filtrée (agitez et laissez reposer 30 minutes minimum).

  • Notez les abris sûrs pour les victimes

Dès lors, avant votre départ, prenez soin de noter les refuges et abris qui seront occupés par vos proches amis, voisins et famille. De ce fait, à votre retour, vous n’aurez plus qu’à aller les chercher, dans les lieux prédéfinis à l’avance. Cela vous évitera l’angoisse et le stress de devoir tous les retrouver un à un, un peu partout dans les habitations ou les lieux mis à disposition par la mairie.

Se prémunir des cambriolages en Guadeloupe et Martinique

Mis à part les catastrophes naturelles, les cambriolages sont également présents aux Antilles comme partout dans le monde. Pour cela, il est impératif de vous protéger avant votre départ. Pour cela, voici les quelques conseils que je peux vous donner pour éviter de vous faire cambrioler en votre absence :

serrure Guadeloupe

Optez plutôt pour des serrures multi-points certifiées A2P. Ainsi, un pied de biche ne pourra pas faire céder votre porte.

Si vous disposez du budget nécessaire, n’hésitez pas à opter pour une porte blindée. Certes le coût est important, mais cela vous permettra de sécuriser votre maison.

Certains modèles permettent d’alerter directement l’entreprise de sécurité que vous aurez choisie.

  • Évitez de dire à tout le quartier que vous serez absent

Prévenez un ou deux voisins de confiance, mais pas plus. Le bouche à oreille est une méthode qui fait circuler très rapidement les informations.

  • Vous pouvez en Guadeloupe et Martinique prévenir les forces de l’ordre de votre absence

Ces derniers n’hésiteront donc pas à effectuer des rondes autour de votre habitation de temps à autre afin de vérifier que tout va bien.

  • Mettez vos objets de valeurs à l’abri

Si vous possédez des objets de valeur comme de l’or par exemple, et notamment des bijoux, je vous recommande de les mettre en sécurité avant votre départ. Pour cela, n’hésitez pas à les cacher de manière intelligente dans votre habitation, et d‘investir dans un coffre fort si vous le désirez. Vous pouvez également déposer vos bijoux en établissement bancaire en louant un coffre par exemple.   

lieu de vacances

Dans l’hexagone comme aux Antilles, on ne peut profiter pleinement de ses vacances qu’en mettant à l’abri notre habitation. Plus que les cambriolages ou les dégâts des eaux, la famille antillaise doit se prémunir contre les catastrophes naturelles en tout genre qui sont présentes chaque année et qui causent de véritables dégâts humains, matériels et financiers.

J’espère en tout cas que le partage de mon expérience vous aidera à préparer votre départ en vacances, et que vous aurez ainsi la possibilité de partir plus sereinement. Une fois que vous aurez pris toutes ces dispositions, vous pourrez ainsi être certain d’avoir fait votre maximum non seulement pour protéger votre habitation, mais également vos voisins.

Pour ceux qui reste sur notre beau territoire c’est l’occasion de rénover votre logement.

 

 

 

 

 

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *