Les aides européennes dans l’univers de la rénovation

Si vous désirez vous lancer dans des travaux de rénovation, vous avez sûrement envie de découvrir quelles sont les aides européennes dont vous pouvez bénéficier. En effet, que ce soit des travaux de réhabilitation, de rénovation ou d’aménagement du territoire, l’État peut vous aider et vous encourager à rénover. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir quelles sont les aides européennes dans l’univers de la rénovation dont il est possible de bénéficier en effectuant une simple demande, et en répondant à des critères bien précis.

Des aides pour la rénovation énergétique

Comme vous avez pu le constater ces dernières années, l’énergie est l’une des clés de notre développement en ce 21ème siècle. Effectivement, préserver notre planète est devenu une priorité, mais réaliser des économies d’énergie est également un point important. Pour ces raisons, de nombreux foyers se lancent dans la rénovation énergétique de leur logement dans le but surtout de réaliser des économies sur leur facture d’électricité. La BEI (la banque européenne d’investissement) ainsi que la banque commune aux États membres de l’Union Européenne mettent tout en œuvre pour tenter de financer la moitié des projets sous la forme de prêts octroyés.

Bien évidemment, ces banques génèrent obligatoirement des investissements, car sinon cela ne serait pas rentable pour elles. Le Président de la Commission Européenne a donc décidé de mettre en œuvre un plan d’investissements qui est destiné à relancer l’économie européenne.

Ces investissements vont non seulement permettre aux foyers de réaliser des économies d’énergie, mais permettre également à l’Union Européenne d’atteindre leurs objectifs en matière de réchauffement climatique.

  1. Pourquoi rénover écologiquement son logement ?

Les raisons de vous lancer dans une rénovation écologique sont nombreuses.

Tout d’abord, vous allez pouvoir significativement faire baisser votre facture d’électricité. Que ce soit en isolant votre toit, vos murs ou installant un chauffe-eau solaire afin de maintenir une température agréable dans votre logement. Votre consommation d’électricité sera moindre et vous réaliserez des économies.

La deuxième raison est le confort dont vous allez pouvoir profiter. En évitant de surchauffer votre logement, l’humidité pourra alors être plus facilement évacuée de votre habitation et vous ventilerez de manière efficace. Que ce soit en installant une surtoiture ventilée, des bardages de protection sur vos murs ou protéger vos ouvertures votre confort de vie sera nettement amélioré.

En rénovant écologique, c’est également la garantie pour vous d’augmenter considérablement la valeur de votre bien. Ce dernier se dégradera moins rapidement et les conditions climatiques ne seront plus un fléau. Que ce soit pour le vendre ou le louer, vous pourrez ainsi augmenter sa valeur sans aucun doute.

  1. Le CITE 2018

L’autre aide que nous vous proposons de découvrir est le crédit d’impôt. Vous avez sûrement déjà entendu parler de cette aide octroyée pour la réalisation de vos travaux de rénovation, réhabilitation ou d’aménagement.

En 2018, le crédit d’impôt est de nouveau reconduit, mais quelques modifications sont à noter tout de même. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est en place depuis le 1er septembre 2014. Il a été créé dans le but d’encourager les biens les moins polluants et notamment d’encourager tous les propriétaires à opter pour les énergies renouvelables. Ce crédit d’impôt est donc très intéressant si vous désirez rénover votre habitat pour qu’il puisse réaliser de meilleures performances énergétiques.

Cet avantage fiscal peut donc vous être octroyé, bonne nouvelle !

Le CITE 2018 se concentrera principalement sur les économies d’énergie thermique. En effet, cette aide a été mise en place pour favoriser les énergies renouvelables. Voici les aides octroyées par le CITE 2018 :

  • Double vitrage : jusqu’au 30 juin 2018. 8 000 € pour une personne et 16 000 € pour un couple.
  • Parois vitrées : ne fait plus partie de la CITE 2018 depuis le 1er janvier 2018. Cependant, si le devis a été signé au cours de l’année 2017, la transition d’éligibilité est mise en place pour ne pas exclure ces équipements pour ces personnes.

Découvrez également quels sont les travaux éligibles au crédit d’impôt avec les modifications apportées cette année :

  • Tout le matériel nécessaire pour isoler vos murs, planchers, plafonds et toits ainsi que le matériel de calorifugeage.
  • Le chauffage ou la production d’eau chaude solaire ou hydraulique, la pompe à chaleur, ou l’énergie hydraulique ou biomasse.
  • L’audit énergétique ainsi que l’installation d’une borne pour le rechargement des véhicules électriques.
  1. La prime d’Énergie

Saviez-vous que vous pouvez bénéficier de la prime d’énergie ? Bien évidemment, le montant qui vous sera versé va notamment dépendre de vos revenus et des travaux que vous désirez réaliser. Nous vous recommandons tout de même de contacter un conseiller en prime d’énergie pour obtenir plus de renseignements et être certain du montant qui vous est octroyé. En effet, différents simulateurs sont également disponibles en ligne pour vous informer plus précisément.

Dans tous les cas, sachez que la prime d’énergie est octroyée par les Certificats d’Économies d’Énergie selon la loi POPE (loi de programmation fixant les orientations de la politique énergétique). La prime d’énergie permet aux particuliers de financer leurs travaux qui sont destinés à réaliser des économies d’énergie. Les démarches sont simples et cela vous permettra notamment d’économies parfois plusieurs centaines d’euros sur vos travaux de rénovation énergétique. Ce n’est pas directement l’État qui vous verse cette prime, mais c’est tout simplement les entreprises qui vont vous subventionner pour vos travaux d’isolation ou encore pour l’installation d’un système chauffe eau solaire qui répond à des critères précis.

  1. Le chèque Énergie

Le chèque Énergie est testé depuis 2016 et va finir par se généraliser en 2018. Cette aide est un chèque bancaire qui est octroyé aux foyers modestes dans le but de réaliser une isolation efficace pour consommer moins d’énergie et préserver ainsi notre planète. Ce chèque a aussi été mis en place pour permettre aux foyers français de pouvoir payer leurs factures d’électricité, même s’ils se trouvent dans une situation précaire. Ce chèque énergie peut également vous servir pour régler vos travaux de rénovation énergétique, ce qui est très intéressant. Bien évidemment, le montant dépend notamment des revenus du foyer. Pour y avoir droit, vous devez déclarer moins de 7 700 euros de revenu fiscal de référence par unité de consommation.

Sachez qu’aucune démarche n’est nécessaire pour y avoir le droit. En effet, le chèque vous sera envoyé directement entre avril et juin, tous les ans.

Cependant, si vous désirez réaliser des travaux de rénovation énergétique, sachez que le professionnel doit impérativement être certifié RGE et que les installations ainsi que les matériaux utilisés doivent être inscrits dans la liste des dépenses éligibles au chèque énergie.

  1. Le programme « Habiter mieux »

À la fin de l’année 2017, le conseil d’administration de l’Anah s’est réuni dans le but de mettre en place un budget pour pouvoir atteindre les objectifs du gouvernement. Ce programme a été mis en place pour vous aider à réaliser de simples travaux, mais qui s’avèreront tout de même efficaces pour votre logement.

Pour 2018, le budget est de 800 000 euros. Les priorités de financement sont la précarité énergétique ainsi que la rénovation énergétique.

Généralement, cette aide est destinée aux propriétaires dont les revenus sont modestes pour leur permettre de bénéficier d’une aide de 12 000 euros pour leurs travaux d’énergie. Ces derniers leur permettront ainsi de réaliser des économies de 25 %, ce qui n’est pas négligeable.

En 2018, ce programme sera renforcé notamment pour mieux répondre aux besoins des foyers les plus modestes.

Trois nouveaux types de travaux peuvent donc bénéficier de cette aide, avec une prime comprise entre 7 000 € et 10 000 €. Ainsi, si vous désirez isoler les combles aménagés ou aménageables, isoler vos murs, vous avez toutes les chances d’être éligible à cette aide.

Attention tout de même, les travaux doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Cette aide peut également être octroyée aux petites et moyennes collectivités locales. Ainsi, cette aide de 40 000 € sera disponible pour améliorer les quartiers anciens, les bourgs ruraux qui sont en déclin ou encore les copropriétés sérieusement dégradées. Il est également possible de demander cette aide pour adapter les logements pour les personnes âgées ou handicapées.

  1. Coup de pouce économie d’énergie

Cette toute nouvelle aide entrera en vigueur à compter du 1er avril 2018 avec des opérations mises en place jusqu’en 2020.

Cette aide sera mise en place pour permettre aux foyers modestes de bénéficier d’une sorte de bonus financier pour certains travaux spécifiques. Cela sera notamment utile pour toutes les personnes qui sont actuellement situation de précarité énergétique.

Le but de cette aide est de permettre aux foyers de réaliser l’isolation de leurs combles à moindre frais.

L’objectif de ce « coup de pouce économie d’énergie » est de permettre notamment à toutes les personnes qui le désirent de pouvoir financer des travaux à la fois rentables sur le long terme et performants pour leur permettre de réaliser des économies d’énergie. Ainsi, cette opération est une excellente idée de la part du gouvernement.

Cependant, pour éviter toutes les malfaçons ainsi que les arnaques potentielles, le gouvernement a décidé de mettre en place un contrôle sur les travaux réalisés pour s’assurer que les travaux réalisés soient conformes et que la qualité soit au rendez-vous.

        7. L’éco-prêt à Taux Zéro

L’éco-prêt à Taux Zéro reste toujours en vigueur pour cette nouvelle année 2018. Ce prêt vous permet ainsi de financier tous vos travaux d’amélioration de la performance énergétique de votre habitation, notamment pour tous les logements dont la construction a été terminée avant le 1er janvier 1990.

Les conditions pour bénéficier de cet éco-prêt à taux zéro restent les mêmes. Il vous suffit de rénover un bien immobilier selon un cahier des charges bien précis, même si vous désirez louer ce bien par la suite. Sans aucunes conditions de ressources, il vous est totalement possible d’en profiter, et vous pourrez donc profiter d’un éco-prêt à taux zéro dont la somme est comprise entre 10 000 € et 30 000 €.

Conclusion sur les aides pour la rénovation énergétique

Nous vous recommandons fortement de prendre votre temps pour faire le tour de toutes les aides disponibles si vous désirez rénover, réhabiliter ou aménager votre logement. En effet, cela vous permettra de réaliser de belles économies sur votre investissement, mais également sur le long terme en vous faisant économiser notamment sur toutes vos factures d’énergie. Alors optez plutôt pour des travaux qui encouragent la préservation de notre planète et la lutte contre la pollution. Vous avez tout à y gagner !

 

Obtenez vos Devis Gratuits

 

Partager :
  • 3
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •  
    5
    Partages
  •  
    5
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *