DOSSIER DU MOIS : RENOVATION et EXTENSION

Magazine : DOMICÎLE N°138 / JUIN 2018

DOSSIER DU MOIS : RENOVATION et EXTENSION

Intro article :

ET SI ON RENOUAIT AVEC LE DURABLE

Développer un habitat écologique et astucieux est un enjeu qui prend de plus en plus d’importance dans les défis que nos territoires doivent relever. Aussi, pour rénover son logement, il peut être préférable de penser écoconstruction.
Olivier Bicep, président et créateur de la plateforme Qualiblue fait le point sur le domaine de l’écoconstruction en Guadeloupe et Martinique.

Tout d’abord, pensez-vous qu’il est facile en Guadeloupe et Martinique de se mettre à écoconstruction ou bien l’adaptation est compliquée ?

Aujourd’hui, avec Internet, on a accès à un nombre incroyable d’informations. Mais bien sûr, il faut prendre en compte que certains éléments sont spécifiques à nos îles et que nous ne pouvons pas copier forcément ce qui se fait ailleurs. Le climat et les conditions sont différents. Mais oui, les artisans s’adaptent et il y a de nombreuses choses à mettre en place.

Qu’est-ce qu’on met mettre en place facilement, en phase avec l’environne- ment quand on rénove sa maison ?

Tout ce qui relève du domaine de l’énergie. En plus, il existe des aides de l’État pour l’implantation des chauffe-eaux solaires par exemple. Certains architectes recommandent d’ailleurs vivement ce genre d’installation dernière génération. Les panneaux photovoltaïques également vont être de plus en plus installés pour s’ancrer dans les paysages guadeloupéens et martiniquais.  Ce ne sont pourtant plus des innovations mais elles ne sont pas encore assez exploitées sur nos territoires.

Pourquoi n’y en a-t-il pas plus alors ?

Jusqu’à récemment, les coûts étaient assez élevé. Le prix est toujours un frein mais il faut calculer sur le long terme pour se rendre compte de l’économie réalisée. Et puis il y avait peut-être aussi une méconnaissance de leur utilisation et de leur installation.

Outre les énergies, quels matériaux durables peut-on utiliser ?

Il y a bien sûr le bois et puis le béton. Des techniques durables existent mais encore une fois, le coût et la méconnaissance font qu’elles sont peu utilisées. Et puis, les habitudes ont la vie dure ! Évidemment, les artisans sont sensibles à la construction écologique mais la demande n’est pas encore très importante. On peut également penser à la récupération d’eau de pluie, cela se met facile- ment en place. Attention, quand même l’eau est encore pour le moment inter- dite à la consommation alimentaire mais elle peut être utiliser pour les chasses d’eau ou encore pour arroser ses plantes. En tout cas, écoconstruction ajoute une vraie plus-value à sa maison.

Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes encore un peu réticentes à ces techniques ?

Déjà, les particuliers doivent bien avoir leur projet et leur budget en tête et correctement défini. Il est important aussi de voir plusieurs professionnels qui sauront les convaincre et leur expliquer le fonctionnement de ces techniques.

Et puis, bien se renseigner au préalable. Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que c’est un investissement très rentable.

QUALIBLUE

Implantée en Guadeloupe, Martinique et Guyane, la plateforme Qualiblue permet de mettre en relation des particuliers qui souhaitent construire leur maison avec des professionnels du bâtiment.

Plus de détails sur Qualiblue.com

Partager :
  • 9
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    10
    Partages
  •  
    10
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *